CMC : Le Maroc « pauvre en emplois décents »

Depuis plus d’une décennie, le Maroc connaît, une croissance soutenue, mais « pauvre en emplois décents », estime le Centre Marocain de Conjoncture (CMC) dans le dernier numéro de sa publication mensuelle «Maroc Conjoncture».
Source : L’Économiste
Posté Le : Jeudi 13 décembre 2018

«Chômage élevé des jeunes, sous-emploi et chômage de longue durée, faible taux d’activité des femmes, travail précaire, vulnérable et peu productif, inactivité forcée des jeunes diplômés, emploi informel ... sont les principales caractéristiques de l’emploi au Maroc », ajoute la publication.

Et cela, dans un chapitre dans lequel elle s’interroge : « Stratégie d’emploi au Maroc : Une succession de plans pour quels résultats ? » «Sur le plan économique, bien que d’un niveau honorable, la croissance reste assez peu créatrice en emplois malgré les politiques sectorielles ambitieuses. Ce sont les TPE qui restent les plus créatrices en emplois » fait remarquer la publication.

Il s’agit là d’ « une situation néfaste pour la population, l'économie et la cohésion sociale », ajoute la revue selon laquelle d'ici 2025, le Maroc fera face à une forte demande d'emplois décents liée à sa transition démographique (hausse de la population active et vieillissement de la population) et aux mutations sociétales (urbanisation, progrès sociaux et démocratiques).