L’économie compétitive marocaine est-elle malade ?

Aussi bien sur le plan intérieur qu’à l’international, plusieurs obstacles se dressent devant l’économie compétitive des sociétés marocaines du Royaume.
Source : Le site Info
Posté Le : Mardi 26 décembre 2017

Parmi lesquels, selon des hommes d’affaires nationaux, il est impératif de citer l’insuffisance des ressources humaines compétentes, le décalage important entre l’offre et les besoins des entreprises, ainsi que la faiblesse des investissements concernant les études et l’innovation.

Le Centre marocain de conjoncture (CMC), ayant sondé un échantillon représentatif d’hommes d’affaires, en est arrivé à la conclusion que l’économie compétitive marocaine souffre de maux multiples, dont les lourdeurs de la bureaucratie, les difficultés des Petites et Moyennes entreprises à trouver les financements nécessaires, l’augmentation des taxes et autres impôts, ainsi que l’impossible dialogue social entre les différentes parties prenantes de la chose économique.

Concernant l’économie compétitive, le sondage du CCM  a révélé les avis partagés des hommes d’affaires marocains. C’est ainsi que  59% d’entre eux pensent que l’économie marocaine était concurrentielle pendant les sept dernières années,  depuis 2010 donc, alors que pour d’autres, l’Espagne et la Turquie ont été plus performantes que le Royaume.

Quant aux décisions annoncées par l’Exécutif, elles sont considérées positives par 77% des sondés, alors que 61,8%  d’entre eux incriminent le taux de change de la monnaie nationale, le Dirham, cause principale  et frein à la compétitivité de l’économie marocaine.