Le CMC consacre un spécial à la relance économique post-Covid 19

Le Centre marocain de conjoncture (CMC) a consacré sa publication mensuelle « Maroc Conjoncture » à la stratégie adopté et aux mesures prises par le Maroc pour la relance économique post Covid-19.
Source : 2m
Posté Le : Mercredi 9 septembre 2020

Le constat du CMC est édifiant: "la pandémie de la Covid-19 est « l’une des crises les plus sévères que le monde ait connues depuis de nombreuses décennies ».

Cette crise liée à la pandémie de Coronavirus « a mis à l’épreuve toutes les économies de la planète. L’ampleur de ses conséquences économiques et sociales est considérable. Cette situation a nécessité de la part des pouvoirs publics des prises de décision dans l’urgence pour sauver des vies humaines, éviter l’effondrement de l’économie et empêcher une crise sociale qui plongerait le monde dans un chaos sans précédent », développe le communiqué du CMC.

Commentant la réaction du Maroc, le CMC affirme que « dès l’apparition des premières contaminations par le virus, début mars 2020, le Maroc a pris un ensemble de dispositions pour limiter les dégâts, potentiellement prévisibles du fait de la pandémie ».

Ces mesures étaient de nature à aider les entreprises à retrouver des niveaux d'activité d'avant la survenue de cette catastrophe sanitaire. Ainsi, la stratégie interventionniste de l’État comprend deux volets, continue le même communiqué du CMC.

D’abord, un dispositif de garantie musclé piloté par la Caisse centrale de garantie (CCG) pour le compte de l'Etat, et l’inauguration d’un nouvelle ère dans la conduite de la politique monétaire de Bank Al-Maghrib (BAM) en phase avec la gravité de cette conjoncture inédite dans les annales économiques du pays.

Cette double intervention avait pour objectif d'une part de préserver l'intégrité du tissu productif en limitant les fermetures et les faillites d'entreprises, et d'autre part d'assurer la disponibilité des financements nécessaires à toute relance des activités productives et au retour progressif à la normale, note le CMC.