Le dynamisme du commerce mondial pourrait s’essouffler au deuxième trimestre

La forte croissance du commerce pourrait perdre un peu de son dynamisme au deuxième trimestre de l’année en cours, si l’on en croit les dernières prévisions commerciales de l’Organisation mondiale du commerce (OMC).
Source : Libération
Posté Le : Jeudi 24 mai 2018

L’expansion vigoureuse du commerce devrait se poursuivre, tout en ralentissant légèrement au deuxième trimestre de 2018, a relevé le dernier Indicateur des perspectives du commerce mondial (WTOI) de l’organisation.

D’après l’indicateur WTOI, qui fournit des renseignements en temps réel sur les tendances du commerce mondial, « le chiffre actuel, à 101,8, demeure supérieur à la valeur de référence de l’Indicateur, qui est de 100, mais est inférieur au chiffre précédent (102,3) ».

Pour l’organisation onusienne, cela indique que la croissance solide du commerce devrait se maintenir au deuxième trimestre de 2018.

Cependant, si la forte croissance du commerce devrait continuer, l’OMC estime toutefois que ce dynamisme va se faire probablement à un rythme plus lent qu’au premier trimestre de l’année.

Selon l’organisation, dont la principale fonction est de favoriser autant que possible la bonne marche, la prévisibilité et la liberté des échanges, « le récent fléchissement du WTOI traduit la baisse d’indices correspondant aux commandes à l’exportation en particulier, mais aussi au fret aérien ».

Elle explique que cela peut être lié à l’incertitude économique croissante due à la montée des tensions commerciales.

Bien que les risques liés aux tensions commerciales demeurent présents, l’OMC note que les derniers résultats sont globalement conformes à ses dernières prévisions commerciales publiées en avril dernier.

Pour rappel, les prévisions de l’organisation du mois précédent faisaient état d’une modération de la croissance du volume des échanges de marchandises de 4,7% en 2017 à 4,4% en 2018.

En détail, l’OMC explique que la baisse modérée de l’indice global de l’OMCI a été provoquée par la baisse des indices des composantes pour les commandes à l’exportation et le fret aérien.

Dans un communiqué rendu public récemment, elle relève que « l’indice des commandes à l’exportation tourné vers l’avenir a fortement chuté, passant d’un niveau supérieur à la tendance à une valeur inférieure à la tendance (98,1) au cours du dernier mois ».

L’autre constat relevé dans ce document concerne l’indice du fret aérien qui, en dépit du fait qu’il reste supérieur à la tendance (102,5), a perdu de sa vigueur au cours des derniers mois.

Quant au trafic de conteneurs, il reste supérieur à la tendance (105,8) tout en montrant des signes de stagnation. « Alors que les ventes d’automobiles (97,9) et de matières premières agricoles (95,9) pèsent actuellement sur le WTOI », poursuit l’OMC.

Contrairement aux résultats mitigés observés ailleurs, l’indice du commerce des composants électroniques (104,2) a augmenté, grimpant au-dessus de la tendance.